Boulegon aux Iles Canaries
Accueil
Carnet de route Itinéraire Bivouacs Conseils pratiques Nos préparatifs Nos vidéos
La Palma



  • Santa Cruz de La Palma
    La capitale de l'île n'a pas un intérêt extraordinaire. De jolies maisons anciennes sont un peu perdues au milieu des immeubles tout béton à l'espagnole. Dommage. Il reste encore des ruelles et petits coins sympathiques. Nous rejoignons ensuite la plage de Nogales dans l'espoir d'y passer la nuit mais le parking est très isolé et la belle plage de sable noir accessible uniquement à pied par un chemin trés aérien. Retour donc à Santa Cruz.

















  • Randonnée et piscine naturelle de Charco Azul
    Première randonnée pour nous mettre en jambes sur le site de Cubo de la Galga (P1/P2, T1, 8.3km, 500m dénivelée, 4h de marche). Belle rando à travers une forêt flamboyante de Laurisylve (lauriers géants), fougères et autres jusqu'au belvédère de Someda Alta.






    Pour rafraîchir nos mollets, nous rejoignons le site de Charco Azul en traversant d'immenses bananeraies. Un bon bain dans les piscines naturelles nous fait le plus grand bien.



  • Randonnée Los Tilos / Piscines naturelles La Fajana Le programme d'aujourd'hui ressemble beaucoup à celui d'hier. Belle randonnée en forêt (P1/P2, T1, 7km, 350m de dénivelée, 3h30 de marche). Ca grimpe dur mais sur une piste forestière et c'est donc plus facile qu'hier. A l'arrivée beau panorama sur le canyon.











    Nous traversons ensuite d'immenses bananeraies pour arriver aux piscines naturelles de Fajana. Bain bien agréble dans une eau très bonne. Nous décidons de rester sur place, face à l'océan. Cette nuit nous serons bercés par le bruit des vagues.

  • Randonnée au dessus de Fajana / Laguna de Barlovento
    La Fajana est un lieu agréable où l'on se sent bien. Avant de le quitter nous décidons de faire une petite randonnée (2H de marche mais forte dénivelée de 200m, P1,T1). Nous grimpons raide au dessus de ce bel endroit et retrouvons les bananeraies que nous traversons. Une rando bien sympathique. Récompense à l'arrivée, notre traditionnel bain dans la piscine naturelle. La marée est haute et les vagues pénètrent dans les bassins. L'eau est bien renouvelée !






    Belle vue sur Fajana et notre lieu de bivouac













    Le reste de l'après-midi sera un arrêt technique dans le seul camping de l'île près de la laguna de Barlovento. Nous sommes dans la brume et la température est tombée en dessous de 19°. Brrr !!!!!
    En fait la laguna est un bassin de rétention qui fait office de réservoir d'eau. Pas très glamour tout ça car il est à moitié vide, tapissé de plastique et entouré d'un grillage ! Nous profitons des commodités du camping pour recharger tout ce qui doit l'être, y compris les batteries du camping-car que le panneau solaire n'arrive pas à recharger. Depuis notre arrivée il y a beaucoup de brume de mer et peu de soleil pour ce pauvre panneau. De plus l'île étant très petite (43km x 23km) nous faisons très peu de kilomètres et l'alternateur n'a pas le temps non plus de faire son travail. Donc vive un bon branchement électrique. Ce sera aussi lessive et séance coiffeur pour moi (Monique manie la tondeuse avec dextérité).


    Brrrrrrr !
  • Côte Nord / Ermita San Antonio
    Ce matin, oh bonheur, nous nous levons sous un grand soleil. L'horizon est dégagé, le ciel d'un bleu provençal. Nous découvrons notre environnement qui était perdu dans la brume hier. Et c'est bien joli :-)


    Nous continuons notre chemin en suivant une route très aérienne et sinueuse le long de la côte nord qui nous offre de superbes paysages. Peu de photos car il est très difficile de s'arrêter.




    Ces arbres sont des dragonniers


    Nous posons notre fourgon sur l'aire de camping de San Antonio del Monte et partons pour une petite randonnée de 2h (Zarza à Ermita San Antonio). En chemin nous rencontrons un sympathique couple de jeunes alsaciens (comment en aurait-il pu être autrement, n'est-ce pas Jean ?) avec qui nous parlons beaucoup .... et avec qui nous nous perdons en suivant un mauvais balisage !!! Heureusement le gps de mon téléphone nous permet de rejoindre notre itinéraire. Mais nous ne regrettons pas cette variante forcée qui nous a fait découvrir le fond d'un canyon (barranco) des plus jolis. Bref nous avons marché 3H mais c'était une fois de plus superbe (P1 courts passages P2, T1, 300 de dénivelée).








    Cherchez Monique
  • Une journée bien remplie 1500m de dénivelée nous attendent ce matin. Nous avons décidé d'aller jusqu'au Mirador de Los Andenes, situé à 2300m d'altitude. C'est parti pour une montée bien raide et impressionnante. Les lacets s'enchainent, nous traversons une belle forêt de résineux, il faut souvent passer la première.
    Au fait, vous l'avez compris, c'est ....... en fourgon que nous montons ! Nous avions hésité, mais comme on n'a pas encore trouvé de chaussures de marche à assistance électrique, on s'est replié vers une valeur sûre, notre fourgon.
    Là-haut la vue sur la caldera de Taburiente est magnifique. Il fait 14°, le vent souffle fort mais cela valait la peine de monter.


    Observatorio astrofisico


    Les espagnols sont les rois pour la construction de (bonnes) routes en montagne


    La Caldera Taburiente






    Redescente vers le petit village de Santo Domingo (2000m plus bas). Pour ne pas faillir à la tradition nous y faisons une "petite" randonnée (une vraie, à pied) de 2H30 mais bien fatigante (300m de dénivelée quasi à la verticale). Elle nous permet de découvrir les dragonniers, ces arbres typiques des Canaries. Mais avant d'affronter cette belle côte, nous goûtons aux tapas du petit bar du coin, un vrai régal ! D'ailleurs nous tombons sous le charme de ce petit village qui recèle des coins charmants.










    A droite un dragonnier














    Notre bivouac
  • Côte Ouest
    Journée tranquille. Nous redescendons un peu la côte ouest, nous renseignons pour faire la randonnée des volcans (à pied !). Malheureusement le temps n'est pas favorable, les restes d'un ouragan frôlant les Canaries. Nous verrons dans les jours à venir comment évolue la situation. Après-midi farniente sur le joli petit port de Tazacorte.


    Vignes et forêts de pins se mèlent




    Nous traversons de nombreux "barrancos"


    La caldeira de Taburiente s'ouvre sur la mer


    Les bananiers ont refait leur apparition


    Puerto de Tazacorte


    La moindre parcelle de terre est cultivée
  • Superbes salines de Fuencaliente
    La météo ne s'est pas trompée. La pluie est tombée cette nuit et ce matin. Les sommets sont dans les nuages donc impossible de faire notre randonnée des volcans. Nous partons donc vers la pointe sud de l'île découvrir les salines de Fuencaliente.
    En route nous visitons le petit village de Tazacorte puis la sation balnéaire de Puerto de Naos entourée de champs de bananiers.







    Mais le clou de la journée est incontestablement le Faro de Fuencaliente et ses salines. L'environnement volcanique est magnifique et les salines creusés à même la lave ressortent encore mieux. Une belle découverte !




    Au loin, Ténérife.





















  • Los Canarios - El Faro
    Les affaires reprennent et nous voilà repartis sur un magnifique chemin de randonnée (600m de dénivelée, P1, T1, 8km) qui nous fait découvrir la facette volcanique de La Palma. En attendant la grande traversée de la Ruta de los Volcanos (prévue quand le temps nous le permettra !), nous grimpons aujourd'hui sur les volcans San Antonio et Teneguia. La montée sur le Teneguia est très aérienne et impressionne Monique, mais quelle vue ! La grande descente se termine au phare et à ses salines et de là on peut soit remonter les 600m à pied, soit prendre un bus. Devinez notre choix !


    Superbe vue du haut du volcan San Antonio (vignes et bananeraies)


    Une grande partie de la côte ouest de La Palma


    Le cratère du San Antonio. En fond la ville de Los Canarios


    La volcan San Antonio vu de derrière


    Le Teneguia nous attend


    Vignoble à l'approche du Teneguia


    Aérienne la montée !!


    Redescente au milieu des coulées de lave déversée par le Teneguia en 1971










    Superbe arrivée au phare

  • Ruta de los volcanes
    Le temps est avec nous, le ciel est complètement dégagé ce matin. Nous filons donc au départ de cette randonnée mythique (Refugio del Pilar) et commençons l'ascension. Pendant plus de 2H nous grimpons dans la forêt puis toute une série de volcans s'offrent à nous, les paysages sont magnifiques. Les nuages arrivent en milieu de journée mais ont la bonté à chaque fois de se retirer pour nous permettre d'admirer les points forts de cette rando. Après 6h de marche, près de 18 km de distance, 700m de dénivelée dans la montée et 1400m dans la descente, nous sommes cuits mais ravis de notre journée.
    A noter pour les lecteurs assidus que nous n'avons bénéficié d'aucune assistance ni électrique, ni fourgonesque pour cette maxi rando :-)


    La Caldera de Taburiente complètement dégagée
























    La mer fait sont apparition dans les trouées nuageuses


    En fond le volcan Teide de Tenerife

  • Journée repos
    Après cette belle mais fatigante randonnée d'hier, aujourd'hui c'est repos au bord de la piscine naturelle de Fajana. Malheureusement le temps est gris mais on en profite un peu d'autant plus qu'il y a du spectacle. En effet les grosses vagues submergent la digue de la piscine et la  piscine devient un vrai jacuzzi !








Page précédente     Page suivante

Nous contacter
Nous contacter
Nos autres voyages Notre site de voyages